A - Réaliser l’examen d’adéquation de l’intervention
  • Vérifier que les moyens disponibles sur le chantier soient suffisants pour accéder en sécurité à la zone d’intervention, acheminer les matériaux et le matériel nécessaires à la réalisation de la tâche.
  • Vérifier, d’après les procédures générales et/ou particulières du chantier, la faisabilité de l’intervention à l’aide des cordes, dans les conditions d’utilisation définies par les règles de l’art de la profession et les limites d’utilisation des EPI d’après les notices des fabricants.
  • Vérifier, d’après les procédures générales et/ou particulières de l’entreprise, la faisabilité de l’intervention des secouristes spécialisés et/ou du personnel Cordiste en cas d’accident sur le chantier.
B - Analyser les contraintes du site
  1. La zone d'intervention
    • S’assurer qu’elle est accessible facilement avec des cordes et/ou une nacelle, un échafaudage.
    • S’assurer qu’elle est matériellement isolée des tiers.
    • S’assurer que la circulation des piétons et/ou des véhicules est organisée.
    • Connaitre les obligations réglementaires et/ou particulières du chantier (arrêté municipal, préfectoral, DICT, autorisation de travaux et/ou d’accès, etc.).
    • Connaitre les risques particuliers de l’environnement de travail.
  2. Lignes électriques aériennes
    • S’assurer de la présence ou absence de ligne
    • Vérifier l’existence et le respect des consignations avant l’intervention
    • Respecter les distances minimales (3 m si < 50 000 V et 5 m si 50 000 V et +)
  3. La nature des ancrages et des amarrages
    • Identifier les différents supports d’amarrage (roche, béton, arbres, etc.)
    • Connaître les différents types d’ancrage, d’amarrage, la technologie du chevillage et de scellement.
    • Être capable de choisir les points d’ancrage adaptés aux supports identifiés
    • dentifier les supports d’amarrage incompatibles avec les ancrages visibles (matériaux creux, tendre, etc.).
    • ...
  4. Configuration de l’ouvrage et/ou de la zone d’intervention.
    • Analyser le type de terrain.
    • Identifier la présence d’obstacles, décrochements (corniches, balcons, arbres, reliefs particuliers, etc.).
    • Identifier les risques connexes à l’intervention, vitrines, enseignes, passages piétons, route, chemin, canalisation, etc.
C - Installer le/les postes de travail
  1. Faire l'état des lieux
    • Connaitre les risques particuliers du chantier.
    • Vérifier et transmettre à sa hiérarchie les remarques éventuelles sur l’adéquation des consignes générales et/ou particulières avec la configuration des lieux.
    • Connaître les consignes générales et/ou particulières de prévention du chantier
  2. Isoler la zone de travail
    • Mettre en place des Protections pour les passants.
    • Mettre en place la signalisation.
    • Mettre en place le balisage de la zone.
    • Prendre en compte de la coactivité dans la préparation de l’intervention.
  3. Accéder aux postes de travail
    • Identifier les accès aux postes de travail.
    • Définir les moyens nécessaires à l’intervention
    • Maitriser la pose des ancrages, ceinture d’ancrage, chevillage, scellement, etc.
    • Implanter les points d’ancrages, les amarrages de cordes.
    • dentifier et réaliser les points d’ancrages sûrs définis par l’entreprise et/ou par les « bonnes pratiques » de la profession.
    • Maitriser la réalisation des amarrages « Simple » et « Irréprochable ».
    • Confectionner les amarrages des cordes d’après les règles de l’art du métier.
    • Sécuriser les accès aux postes de travail avec des protections collectives et/ou des dispositifs anti-chutes adaptés (support d’assurage flexible et/ou rigide, enrouleur automatique, main courante, cordes, etc.).
    • Utiliser les EPI suivant les recommandations du fabricant et les usages de la profession.
    • Prendre les précautions élémentaires d’usage pour sécuriser ses déplacements.
    • Gérer les risques connexes à l’intervention, vitrines, enseignes, passages piétons, route, chemin, canalisation, etc.
    • Equiper chaque zone d’intervention d’un dispositif d’accès sécurisé.
    • Gérer les circulations en hauteur d’après la configuration des lieux et les tâches à réaliser (superposition des postes de travail, des accès et/ou des personnes, etc.)
    • Gérer les frottements et les fractionnements des cordes pour accéder à la zone d’intervention.
    • Gérer la présence d’obstacles, décrochements (corniches, balcons, arbres, reliefs particuliers, etc.).
    • ...
  4. Acheminer le matériel et/ou les matériaux
    • Respecter les précautions d’usage pour sécuriser les charges ou le matériel lors des manutentions en hauteur.
    • Attacher le matériel en hauteur.
    • Déplacer une charge avec les techniques de cordes.
  5. Vérifier les équipements
    • Au démarrage du chantier, examen d’adéquation + examen des installations + contrôle visuel de l’état de conservation des EPI et du matériel.
    • Lors des déplacements sur le chantier et/ou sur cordes.
    • Tous les jours au démarrage du chantier (= contrôle visuel de l’état de conservation)
Antoine HEIL